dimanche 19 février 2012

D'UN PEINTRE A L'AUTRE : LOUIS-FRANCOIS LEJEUNE



Comme vous le savez, le monde est extrêmement petit, même au début du XIXème siècle.
C'est donc sur le ponton "La Vengeance", que l'aide-timonier Garneray,  qui restera célèbre dans 
l' Histoire par ses récits et son oeuvre de peintre de la Marine, fait la connaissance du Colonel, et bientôt Général Lejeune, 
J.V Guérin "Portrait de L.F.Lejeune"

qui y figurera autant par ses exploits militaires que par ses tableaux de batailles.
Et les deux prisonniers d'entamer la converstaion d'autant plus facilement que "c'est le papa Garneray" qui a donné au bouillant Colonel ses premières leçons de dessin.....

Elles semblent bien lui avoir été profitables !

L.F. Lejeune : "La bataille de la Moskova"
Musée de l'Histoire de France- Château de Versailles-

Détail

7 commentaires:

  1. La culture c'est établir des liens. Lorsqu'on a l'impression de cette manière qu'un livre nous conduit à un peintre, à un photographe. J'aime bien cette sensation moi aussi, d'une cohérence, d'une signification qui se trame...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un vrai plaisir que de se laisser entraîner de l'un à l'autre... et cela perturbe souvent mes plans de lecture.

      Supprimer
  2. Je suis étonné de voir à quel point chez Garneray et lejeune, on fait du "beau" avec ce qui n'est finalement que violence(combats d'infanterie et de cavalerie, vaisseaux de guerre): en réalité, que ce soit sur terre ou sur mer, les combats devaient être de vraies boucheries. Les peintures n'en sont que le reflet glorieux et idéalisé. Ce qui n'enlève rien au talent de ces peintres !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre remarque est très juste. Les écrits de Garneray donnent d'aileurs un petit aperçu de ses horreurs...

      Supprimer
  3. Those paintings are amazing, especially when you see the detail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. For me the details are the most important. It's why I choosed to publish one of them here.

      Supprimer
  4. Yes, the detail is phenomenal, spectacular!

    RépondreSupprimer