lundi 12 septembre 2011

POURQUOI J'AI MANGE MON PERE


"Evolution Man " - Hutchinson 1960-
Auteur : Roy LEWIS
Traducteur : Vercors (oui, vous avez bien lu)
Editions : Actes Sud 1990


En ce moment, je partage totalement la décision de Dominique, du blog "A sauts et à gambades" :
"Non,  c'est décidé pas de rentrée littéraire pour moi", mais des livres au gré des envies et des découvertes.
Par chance à Châteauroux-les-Alpes, à quelques kilomètres de chez moi, existe une drôle de boutique qui porte le joli nom d' :

 "Epicerie littéraire "
   Bouquinerie fine

dans laquelle je peux trouver à prix doux, plein d'ouvrages pas toujours récents mais.... passionnants.

C'est ainsi que lors de ma dernière visite j'ai découvert ce petit livre dont le titre sanglant semblait contredit par la douceur et la malice du petit singe qui orne sa couverture. Le feuilletant, j'appris  que c'était l'austère Théodore Monod, qui s'étranglant de rire en en parlant,  avait demandé à Vercors d'en assurer la traduction.
Je n'ai pas résisté, malgré mon aversion profonde pour la préhistoire et je ne le regrette pas !
  
 Nous sommes donc quelque part en Afrique, parmi les pithécanthropes,  au pleistocène inférieur ou supérieur, on ne sait pas trop.
  A l'époque,  le Sahara "c'est l'paradis terrestre ! Des collines verdoyantes qui moutonnent à perte de vue, coupées de larges fleuves, de ruisseaux innombrables où coule une eau fraîche et pure, pullulant de poissons."   et justement le paradis terrestre semble éloigné pour la horde dont nous allons partager l'existence !
Celle-ci regroupe le père, Edouard, les mères et les tantes, les fils Oswald, Ernest, Tobie et Alexandre et l'oncle ...Vania qui ne partage en rien la foi  "indestructible " d' Edouard "en l'avenir subhumain".
Alors que celui-ci, après avoir calculé "que nous passons un tiers de notre vie à dormir, un tiers à courir derrière la viande et tout le reste à mastiquer", cherche par tous les moyens  "à résoudre des problèmes"  et va découvrir puis domestiquer le feu, inventer les repas cuisinés qui attendrissent la viande, mettre au point l'arc  et les flèches, le dernier n'a qu'une devise "back to the trees" ! Quant aux fils, parfois inventifs, ils désespèrent le plus souvent le père qui en les voyant si peu portés à réfléchir, se  demande avec angoisse  s'ils "sont seulement sortis du miocène".
Tout ce petit monde s'exprime de façon très châtiée et manie l'aphorisme avec talent ;
"La pierre taillée pour l'homme, non l'homme pour la pierre taillée", "enfant brûlé craint la flamme",
ce qui ne fait qu'ajouter un charme supplémentaire à ce récit instructif, merveilleusement pédagogique et hilarant.

Economiste de formation, Roy Lewis (1913-1996), journaliste, sociologue, anthropologue britannique, est venu tard à la littérature, où il a fait une entrée remarquée en 1960 avec la parution de "Pourquoi j'ai mangé mon père", puis de "Gladstone et la demi-mondaine" et enfin de "La Véritable Histoire du dernier roi socialiste". (Source : wikipédia)

7 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas lu mais c'est fort tentant.... en résonnance avec une tres chouette (hilarante itou) chanson de Juliette : Lucy.

    RépondreSupprimer
  2. Celui là c'est une petite merveille éditoriale, je mes souviens d'avoir fait comme toi : l'acheter mais sans trop y croire mais voilà l'auteur a un talent fou pour rendre les choses simples, les métaphores drôlissimes, un petit bijou et qu'on peut faire lire à un jeune lecteur s'il a le sens de l'humour

    RépondreSupprimer
  3. Forcément tu me donnes envie de le lire mais j'avais déjà acheté un roman dont u avais parlé sur ton blog et je ne l'ai pas encore lu (le sari vert). En ce moment je lis très peu et très lentement car je suis très absorbée par mon travail. Mais je vais, je l'espère retrouver un peu de temps. Quant à toi j'espère que ta petite échappée fut vraiment belle.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais adoré ce livre acheté à sa sortie en poche. Je l'ai prêté et on ne me l'a jamais rendu ! preuve qu'il n'a pas plu qu'à moi.

    RépondreSupprimer
  5. I fell in love with the cover picture immediately! And I wish that bookstore (or one like it) was near me -- it sounds like the most wonderful place!

    RépondreSupprimer
  6. I, too, find the cover absolutely adorable, and it sounds as if you truly loved this humorous book.

    Your redesigned blog looks terrific, Annie! Welcome back.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog et j'adore. C'est très chouette de partager avec nous vos trouvailles, merci à vous. J'aimerais m'abonner à votre newsletter, mais je ne vois pas comment faire ; si vous pouvez m'aider merci. Mon mail annlelay@yahoo.fr. Bonne journée. ASLL

    RépondreSupprimer