mercredi 14 septembre 2011

LES DRÔLES DE MOTS DU MERCREDI


Comme vous l'avez compris, lire "Pourquoi j'ai mangé mon père" est un vrai plaisir ! D'autant plus que c'est l'occasion de croiser de nombreux noms plus bizarres les uns que les autres....
J'en ai noté une bonne dizaine, la plupart se rapportant à des animaux, pour lesquels je me suis contentée d'hypothèses ("cela doit être une sorte de biche, ou de dinosaure ou de hyène.....") pour ne pas  gâcher la joie de la lecture par de trop nombreuses interruptions.
En vrac  : æpyornis, bubale, hyrax, serval, kongoni, loubale, glyptodon sans parler du copayer, dont j'ai décidé que c'était un arbre, de l'adjectif pithécoïde et de l'ichtyologiste que semble avoir été (aussi) Théodore Monod.
Bon, rassurez-vous je ne vais pas vous infliger  dix définitions, mais seulement trois, celles des trois mots les plus difficiles à écrire comme à prononcer !

Un æpyornis :
"Puis quand l'oncle un peu apaisé avait mangé deux ou trois oeufs d'æpyornis et quelques caroubes, père se lançait dans la bagarre."


Source : abracadagascar.com


 L'æpyornis ou oiseau-éléphant est le plus lourd des oiseaux ayant existé. Vivant exclusivement à Madagascar, il mesurait près de 3 m de haut et  pesait 500 kg. Incapable de voler il a probablement disparu au XVIIème ou XVIIIème siècle.
Certains de ses oeufs, qui ont été retrouvés, ont une circonférence de plus de 1m, une longueur pouvant atteindre 34 cm et un poids .... de 12 kg, ce qui prouve qu'oncle Vania avait bon appétit !


Un glyptodon :
"-  Comment l'as-tu trouvée, toi, l'Amérique ?
- Je ne l'ai pas trouvée, dit l'oncle tristement. Il faudrait traverser un vrai rideau de glace, et personne ne peut, même pas un Néanderthalien. Pour autant que l'pays n'est pas sous la glace, c'est envahi de glyptodons, à ce qu'on ma' dit."




Le glyptodon, dont le nom signifie "dents gravées" est un tatou géant pesant environ 2 tonnes, qui vécut durant le pleistocène dans les savanes d'Amérique du sud. Il a disparu il y a environ 10.000 ans avec l'arrivée de l'homme.


Un ichtyologiste :
" Lorsque mon vieil ami Théodore Monod, que tout le monde a vu au petit écran traversant le désert (à quatre-vingt-sept ans, géologue, zoologue, ichtyologiste...."
Un ichtyologiste..... est un spécialiste de l'ichtyologie, c'est à dire de la partie de la zoologie qui traite des poissons.



Source : man.Aveyron

Pour nous avoir permis de lire ce livre en français .... et pour tout le reste, merci monsieur Monod !






Sources :
- Wikipédia
- Le nouveau Petit Robert 2007

6 commentaires:

  1. I love all the pictures with your post and wouldn't have wanted to run into either of those animals! Thanks for participating!

    RépondreSupprimer
  2. Love this! What great pictures to illustrate the anmials for us. Thanks for sharing. If you get a chance, my words are here.

    RépondreSupprimer
  3. My response is also that I do not want to run into a glyptodon or an aepyornis. All new words to me and, I suspect, useful in English as well.

    RépondreSupprimer
  4. Great, prehistoric words and post! The illustrations and photos are also wonderful, Annie. :)

    RépondreSupprimer
  5. Such great words there. I'd never heard of either. The aepyornis looks a bit like the moa (now extinct in NZ), and of course our Aussie emu on a smaller scale.

    RépondreSupprimer