mercredi 4 mai 2011

BRUNETTI PASSE A TABLE







Titre original : "A taste of Venice : at table with Brunetti"
Auteurs :
- recettes : Roberta PIANARO
- récits culinaires : Donna LEON
Illustrations : Tatjana HAUPTMANN
Traduction (anglais Etats-Unis) : William Olivier Desmond
Editions : Calmann-Lévy 2011


Il y a quelques semaines, j'avais conclu un commentaire en souhaitant qu'un jour Donna Léon ait l'idée de publier les recettes de Paola, la brillante et légèrement excessive épouse de Brunetti.
Je ne savais pas alors que mon voeu était exaucé en anglais et qu'il allait, très bientôt, l'être en français. C'est pourquoi la semaine dernière, alors que je traînais dans les rayons de la FNAC à la recherche d'un livre facile à lire dans cette période, pour moi agitée,  j'ai retenu un cri de joie en apercevant ce "Brunetti passe à table".
Je n'ai pas hésité un moment et suis repartie, mon livre à la main, impatiente de pouvoir m'y plonger;

Je n'ai pas été déçue ! Donna Léon a en effet choisi de partager sa plume avec l'une de ses meilleures amies, Roberta Pianaro, qui l'a initiée à la cuisine italienne et plus précisément  à la cuisine vénitienne.
L'ouvrage est divisé en six parties, qui correspondent aux, pour nous étonnantes,  quatre étapes d'un repas italien :
Hors d'oeuvre : Antipasti 
Premier plat : Primi Piatti
Second plat, qui lui même comprend  Carni ou Pesci e frutti di mare et Verdure (ce qui explique les six parties du sommaire)
Dessert

Chacune de ces parties nous propose :
- une introduction de Roberta Piana , 
- les recettes bien entendu,
- des extraits des romans de Donna Léon dans lesquels on  retrouve Brunetti, avec ou sans  famille, mais toujours prêt ou entrain de déguster l'une d'entre elles, 
- un récit de la romancière décrivant un marché, l'évolution d'une rue, tous ces endroits où les vénitiens s'approvisionnaient encore récemment, car malheureusement, les choses changent.

N'ayant pu me mettre aux fourneaux, je dois dire que ce qui m'a le plus touché ce sont les extraits de romans : courts et déconnectés des intrigues qui d'habitude nous poussent en avant, ils permettent de mieux apprécier le style de Donna Léon.  Ainsi, c'est un vrai plaisir de voir les recettes réalisées par étapes, mêlées qu'elles sont au déroulement d'une conversation ou aux explications de Paola qui, sans rire affirme à une amie de Chiara, "une gentille petite",  que ce lapin est du poulet pour ne pas "l'obliger à manger quelque chose qui lui répugnait, ou la mettre dans l'embarras en l'obligeant à avouer qu'elle ne voulait pas en manger".
  Les recettes mettent bien entendu l'eau à la bouche. 
Comment résister à un "Risotto aux fleurs de courgettes et au gingembre" surtout quand son nom est donné en italien ?
"Ristto di fiori di zucca e zenzero" 

4 commentaires:

  1. This book would make me crave all sorts of wonderful fare. Very nice review!

    RépondreSupprimer
  2. Oh so yummy! Will you try any of the recipes? We used to like rabbit meat, but it is not very popular at all in the States (too many reminders of Peter Rabbit I am afraid!).

    RépondreSupprimer
  3. Un plaisir pour tous les amateurs de Donna Leon, c'est toujours un plaisir quand Brunetti rentre de sentir jusqu'à nous les effluves de la cuisine de Paola..et un petit verre de Grapa pour terminer ?

    RépondreSupprimer
  4. Cela met l'eau à la bouche bien sûr, c'est mieux que la rhubarbe, que je n'aime pas énormément dans les confitures mais dont j'ai quelques heureux souvenirs de gâteaux. Donc tu as l'air débordée Annie, j'espère que cela a à voir avc de joyeux événements !

    RépondreSupprimer