mercredi 26 janvier 2011

LES DRÔLES DE MOTS DU MERCREDI




La moisson est riche cette semaine : six mots lus dans "Une si longue lettre" de Mariama Bâ, qui ont nécessité, pour certains, des recherches complémentaires au "Petit Robert".

Une tapade :
"Nos grands-mères dont les concessions étaient séparées par une tapade" (Chapitre 1)
En français du Sénégal, c'est une clôture, une palissade. 
Ce mot a été emprunté au Portugais "Tapada" : parc clos.
Il s'agit également en Guinée de jardins clos entourant une case et produisant des denrées de base, des fruits et des "plantes utiles".

Un van : 
"En face de moi un van neuf, acheté pour la circonstance, reçoit les premières aumônes" (Chapitre 2)
C'est un panier plat (muni ou non de deux anses) que l'on utilise comme tamis pour nettoyer les grains.

Un bentennier :
"De vieux pêcheurs barbus raccommodaient des filets, sous les bentenniers" (Chapitre 9)
En français du Sénégal, c 'est un arbre à gros tronc couvert d'épines épaisses et solides. 
En français on dirait un fromager ou un Kapokier. En anglais a kapok-tree.

Une sapotille (en  anglais a sapotille) :
"Des sapotilles fondantes voisinaient avec des odorantes grenades" (Chapitre 9)
Le fruit du sapotier est une grosse baie globuleuse et charnue, savoureuse, qui se mange blette.

Un cauri (en anglais  a cowry-shell ) :



"Avec force soupir elle signalait dans la masse des cauris : une jeune-fille enceinte."
"Regarde ! Mais regarde donc. Ce cauri isolé, creux en l'air. Regarde cet autre qui s'y adapte, face blanche en haut : comme une marmite et son couvercle. L'enfant est dans le ventre, fait corps avec sa mère. Le groupe des deux cauris est isolé : il s'agit d'une femme sans attache, donc d'une jeune-femme sans mari. Mais comme les cauris sont menus, c'est bien d'une jeune-fille qu'il s'agit." (Chapitre 24)
Petit coquillage du groupe des porcelaines qui a servi pendant longtemps de moyen de paiement.

Un estagnon :
"Elle ne comptait plus comme naguère pour économiser le prix des estagnons d'eau" (Chapitre 15)
 C'est un récipient de fer étamé.


Merci au "Dictionnaire de la langue française", au "Petit Robert", à Geneviève N'Diaye-Cornéard "Regards sur les emprunts en Français du Sénégal", au site de la FAO
Pour la photo des cauris : musée de la Banque Nationale de Belgique

1 commentaire:

  1. I'm sure you'll never come across a French word that I already know. I love looking at your post, though and deciphering as much as I can. Most of my French has faded away, but I did hear a French woman and her children talking in a store the other day and was pleased that I could understand some of what they were saying!

    RépondreSupprimer