mardi 19 septembre 2017

LE POTAGER





" Entre de vieux pommiers et d'épais buissons de groseilliers, des choux à tête ronde mettaient des taches vert pâle ; le houblon s'enroulait à des échalas ; les plates-bandes se hérissaient de rames brunes où s'enchevêtraient des pois desséchés ; d'énormes citrouilles semblaient se vautrer sur le sol ; des concombres jaunissaient sous leurs feuilles pointues, poussiéreuses ; de hautes orties se balançaient le long de la clôture ; en deux ou trois endroits, des touffes de chèvrefeuilles, de sureaux, d'églantiers rappelaient les parterres d'autrefois. Près d'un vivier, rempli d'une eau visqueuse et rougeâtre, on voyait un puits entouré de flaques où les canards barbotaient, affairés ; un chien, tremblant de tout le corps, les yeux à demi clos, rongeait  un os sur une pelouse; une vache pie broutait l'herbe d'une langue paresseuse, en balayant de la queue son échine efflanquée."



Ivan TOURGUENIEV
"Mémoires d'un chasseur"

6 commentaires:

  1. Il y a bien longtemps que je n'ai pas lu Tourgueniev.... Merci pour cet extrait. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela a été pour moi un véritable coup de coeur. Merci de votre visite.

      Supprimer
  2. La photo des citrouilles est très jolie ;-)
    Bon après-midi Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un gros faible pour les citrouilles et les potagers aussi, surtout lorsqu'ils sont aussi bien décrits. Bonne soirée Dany.

      Supprimer
  3. Perfect words for the Season -- they translate into a beautiful Autumn poem in English. I see what you mean about Turgenev's words not being too heavy -- these are lovely. And the photo is a perfect illustration of the 'poem'.

    RépondreSupprimer
  4. Thank you Sallie ! did you read Turgenev ?

    RépondreSupprimer