mercredi 29 janvier 2014

LES AVENTURES DE TOM SAWYER






Auteur : Mark TWAIN - 1876 -
Traducteur : non cité
Editions : E.books libres et gratuits - 2007- 250 pages environ


""Tom !"
Pas de réponse
"Tom !"
Pas de réponse
"Je me demande où a bien pu passer ce garçon... ""

Pauvre tante Polly ! Combien de fois aura-t-elle prononcé cette phrase, avec agacement, colère, tristesse, désespoir, dans sa maison du "pauvre petit village de St-Petersburg", au bord du Mississipi ?
Car  Tom Sawyer,  son neveu orphelin, dont elle a la charge,  est tout sauf un enfant sage !
L'école l'ennuie, l'église l'accable, tout ce qui ressemble à une contrainte  le consterne, il échangerait bien sa vie contre celle d'Huckleberry Finn, le fils de l'ivrogne du village qui jouit de "tout ce qui rend la vie digne d'être vécue " : ne pas avoir à se laver, ne pas avoir à endosser des vêtements propres, coucher dans une étable, aller nager ou pêcher quand bon lui semble, bref "n'avoir de comptes à rendre à personne". 
Alors il louvoie, ment un peu, passe beaucoup plus de temps à tenter d'esquiver les tâches qu'il aurait mis à les réaliser, berne ses camarades... Il se croît malin, sans l'être vraiment, mais il faut bien rêver. Car Tom ne peut s'imaginer que  glorieux, surtout depuis qu'il a croisé les yeux bleus de la timide Bettie Thatcher, neuf ans  dont il est tombé amoureux.
Mais l'amour ce n'est pas simple et les filles sont bien compliquées : que faire alors pour  se faire regretter : Mourir ? pourquoi pas surtout " pour quelques temps" ! Disparaître ? C'est déjà mieux surtout pour revenir "couvert de cicatrices et de gloire" après avoir été soldat ou mieux "grand chef  tout couvert de plumes et de tatouages hideux". Mais non, pirate, voilà ce qu'il faut être  pour pouvoir ensuite, "à l'apogée de sa gloire", revenir "brusquement respirer l'air du pays natal", entrer "à l'église de sa démarche hardie, le visage basané , tanné par le souffle du large".
"Tom Sayer le pirate, le pirate noir de la mer des Antilles".

Bon, il suffit de franchir le pas ! Tout est simple quand l'injustice s'en mêle, quand son meilleur ami Joe Harper ne peut lui non plus accepter d'avoir été fouetté, quand Huck Finn se présente sans ambition particulière, mais pourquoi pas celle là ?
L'île Jackson sera à eux et bien malin qui retrouvera Tom Sawyer "Le Pirate noir", Huck Finn "Les mains rouges" et Joe Harper "La Terreur des mers".

Ils partiront pour l'île Jackson, ils reviendront de l'île Jackson, après avoir désespéré leurs familles et mesuré à quel point ils sont tendrement aimés. Mais comment résister à l'irrésistible besoin "de s'en aller à la chasse aux trésors" ? Comment résister également au tout aussi irrépressible appel de sa conscience, quand le brave Muff Potter risque la corde, bien traîtreusement accusé qu'il est par l'horrible Joe l'Indien ?
Bien sûr, les aventures reprendront, bien sûr elles se termineront bien...

Livre sculpture de Jodi Harvey Brown*...

Un livre pour enfants (nuance : à l'époque, "un livre pour garçons") ? Bien sûr !
Retrouver ses dix ans, quoi de plus agréable ? Faire quelques bonnes bêtises, monter dans une barque, dormir à la belle étoile, vibrer au coeur de la nature, retrouver ses premières craintes et ses premiers émois qui peut y résister ?
Un livre pour adultes aussi, comme le voulait Mark Twain à l'origine.
Si Tom Sawyer et Huckelberry Finn  c'est lui et trois de ses amis,  St Petersburg  c'est Hannibal - Missouri - la ville de son enfance et ses habitants, ceux qui furent sa famille, ses voisins.
Quelle belle occasion pour en parler avec tendresse mais pour régler également quelques comptes ! Pour égratigner au passage l' école et son instituteur porté sur la boisson, les ridicules exercices auxquels les malheureux élèves sont contraints, les superstitions partagées par tous, qui guident les actes de chacun, tout un petit monde conservateur, religieux, puritain mais qui sait aussi se regrouper pour veiller à la sécurité des siens.
Par contre pas  de critique de l'esclavagisme ici, Huckleberry Finn, pauvre parmi les pauvres se refuse même à "n'avoir qu'un seul nom de baptême, comme un nègre !", le seul "méchant", le véritable assassin est un indien, pire peut-être un "satané métis", dont la mort assez horrible semble réjouir l'auteur au prétexte que celle-ci "eut au moins un avantage, celui de mettre fin à la demande de pétition adressée au gouverneur pour le recours en grâce du criminel."  
 
Quoi qu'il en soit un beau voyage dans le temps et l'espace, la vision d'un monde disparu seulement en partie, car beaucoup de Tom Sawyer courent encore dans nos mémoires comme dans les rues.
C'est bien ainsi !


*... dont vous pouvez admirer d'autres oeuvres ici

15 commentaires:

  1. Very lovely review, Annie! I read this long, long ago; I should reread it one of these days.

    RépondreSupprimer
  2. A good idea Suko ! It's so a great pleasure to be a child again !

    RépondreSupprimer
  3. I am so glad you loved this book. I have read it many many times -- and Huckleberry Finn too. First my daddy read it out loud to us when my brother and I were children ... and then I read it in school -- and then I read it to my kids .... and now as an old great-grandmother I still re-read it every few years. You have to think about the times when it was written (some of the terms are not "politically correct" now) but Mark Twain's writings will survive the ages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I was happy to imagine you with your parents and your children, Sallie ! These moments are so good and important ! I agree with you, we have to think about the times when it was written, but it's always interessant to see how the world changed. I wonder often what in our present life 'll be "not politically correct" in a few years !

      Supprimer
    2. That is a very interesting point Annie ... I know the way I HOPE it will be!

      Supprimer
  4. Vous vous tournez vers un les ebooks libres et gratuits: bonne idée, il sont trop oubliés !
    Il est enthousiasmant de retrouver ces vieux titres, et j'avoue qu'il en est beaucoup que je n'ai jamais lus.

    Et merci pour les illustrations des livres sculptés: travail qui me fait songer au maquettisme que je pratique un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les ebooks libres et gratuits sont une véritable mine et j'apprécie toujours autant le recours si facile aux notes en cours de lecture. J'ai été très séduite par ces livres sculptés. Je n'avais jamais rien vu de tel.
      J'aime bien lire ainsi des livres que l'on nous conseillait lorsque nous étions enfants et que nous évitions le plus souvent : ce sont, la plupart du temps de belles découvertes !

      Supprimer
    2. Vous avez tout à fait raison, et j'avoue que même aujourd'hui je suis à l'affût de ces redécouvertes !

      Supprimer
  5. Je ne crois pas l'avoir lu un jour, je n'en ai vu que des versions filmées. Bonne idée en effet d'aller rechercher les grands classiques de cette veine-là.

    RépondreSupprimer
  6. J'avais toujours évité Tom Sawyer jusqu'à présent, films compris. Mais j'ai passé un très très bon moment !
    "La transcendante" poursuit son voyage vers une quatrième destination...

    RépondreSupprimer
  7. ah, Mark Twain ! je ne m'en lasse pas, et pourtant, moi qui fais la chasse aux clichés, ses livres en sont truffés. Je devrais donc en toute logique être hérissée, mais pas du tout : je lui pardonne, car il serait bien vieux, et de son temps, on ne connaissait pas le politiquement correct - ou, plutôt, pardon : on le vivait à l'année longue !
    Sais-tu que nous avons plusieurs films nous racontant les aventures de Tom ? Et nos avons aussi un petit film, intitulé Huckelberry Finn. Je devrais le revoir. Merci pour ton bel article, qui me remet Twain en tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Lise.... Je ne désespère pas de lire bientôt "Huckelberry Finn", car Mark Twain m'a charmée. Je n'ai pas vu les films mais je saisirai l'occasion de le faire quand elle se présentera !

      Supprimer
  8. lu il y a longtemps mais par la grâce de ces ebooks c'est une chose facile de les relire
    je me posais la question de la qualité de la traduction ?
    j'aime beaucoup tes illustrations ces livres sont très séduisants

    RépondreSupprimer
  9. Cette traduction m'a semblé très bonne. Ce qui me gène toujours avec les ebooks c'est que le nom des traducteurs n'est jamais donné. Je ne comprends pas pourquoi !
    Les livres sculptures m'ont beaucoup plu aussi ...

    RépondreSupprimer
  10. Toute mon enfance en dessin animé, alors ça serait bien un jour que je me lance dans ce classique. Merci Annie pour ce partage !

    RépondreSupprimer