lundi 23 janvier 2012

L'AUTOBIOGRAPHIE


Titre original : "The Autobiography of Charles Darwin (1809-1882)
Auteur : Charles DARWIN
Traducteur : Jean-Michel GOUX
Editions :  du Seuil 1985-2008
Format : poche Points Sciences n° S201 -239 pages-  avec annexes et documents


 Voilà bien un livre, petit par la taille mais riche de contenu scientifique et humain !

Sur 239 pages, très aérées sont en effet regroupés, le texte, enfin complet de Darwin, et une somme de documents et annexes, placés là pour l'éclairer, le compléter, permettre de se retrouver dans cette famille  productive et complexe, donnant à ce livre un aspect un peu "fourre-tout", qui curieusement, amplifie le charme d'un texte qui en déborde.

Comme on peut le lire dans l'avertissement au lecteur "peu de textes appartenant à l'histoire des sciences ont été aussi maltraités que "L'Autobiographie" de Charles DARWIN.
Ecrite, entre mai et août 1876 - Charles DARWIN avait alors  67 ans-, puis complétée les six dernières années de sa vie, pour "m'amuser et peut-être intéresser mes enfants ou leurs enfants" elle parut en 1887, cinq ans après sa mort. 
Par "elle parut" il faut entendre "ce qu'il en restait", car de nombreuses coupures avaient semblé nécessaires à son épouse ou ses enfants, pour ne pas blesser famille, amis, collègues... et surtout éviter de relancer des polémiques religieuses qui auraient pu nuire à la mémoire d'un mari et d'un père visiblement très aimé.
Des réimpressions suivirent en 1929 puis 1950, complétées par des appendices, souvenirs ou exposés, sans révision du manuscrit tronqué de référence.
C'est sa petite-fille, Nora BARLOW  qui en 1958 décida de "rétablir les parties supprimées en 1887" et fit donc paraître ce texte, dans lequel les coupures apparaissent grisées.

 En huit parties, d'inégales longueurs, sans chercher, de son propre aveu à faire "aucun effort de style", Charles DARWIN, dresse  avec une franchise, une simplicité, une modestie remarquable "un regard rétrospectif sur ma (sa)  propre vie."

Du "petit gaillard plutôt simplet" qui arrive pour la première fois à l'école, au savant reconnu  et contesté, un peu lassé par l'acharnement de ses détracteurs, il nous invite a suivre les grandes étapes de son existence :
Une enfance aigre-douce enrichie par la passion des collections, trois joyeuses années d'étudiant à Cambridge, durant lesquelles il reconnaît avoir perdu complètement son temps  "au moins en ce qui concerne les études académiques", partagées entre l'étude des coléoptères,  de la géologie, de la botanique, au gré de ses rencontres et de ses envie et une passion dévorante pour la chasse,  un voyage autour du monde de cinq ans à bord du "Beagle" comme "naturaliste et sans traitement", durant lequel il travaille énormément "poussé par un violent désir d'ajouter quelques faits à la grande masse de ceux connus des sciences naturelles", un mariage heureux et dix enfants tendrement aimés, une vie retirée à la campagne, d'autant plus consacrée à l'étude que la maladie  lui laisse peu de répit, de multiples articles et ouvrages publiés dont certains révolutionnent la pensée scientifique, bref, une vie bien remplie !

Que l'on soit scientifique ou pas, la lecture de ce livre est un vrai plaisir  et chacun, je pense, peut y trouver son compte. Pour ma part, ce qui m'a le plus intéressé.... c'est DARWIN lui-même : ses passions, qui en font un homme profondément vivant, sa curiosité insatiable, qui le fait passer avec la même ardeur, de la rédaction de "L'origine des espèces", dont on connaît la destinée, à "La fécondation des orchidées" ou "La formation de la terre végétale par l'action des vers".
Comment ne pas apprécier un homme de cette envergure qui juge que, dans l'ensemble, ses oeuvres "ont été souvent surestimées" et qui prêt d'achever une vie aussi riche écrit :

"En ce qui me concerne, je crois avoir bien agi en consacrant ma vie à la science. Je n'ai pas le remords d'avoir commis un péché grave, mais j'ai bien souvent regretté de ne pas avoir fait plus directement du bien à mes semblables."

L'an dernier, j'avais eu le sentiment, après avoir achevé la lecture de "The subjection of Women" d'Harriett TAYLOR MILL et  de John STUART MILL, d'avoir rencontré un "honnête homme".
En voici un second !




12 commentaires:

  1. Que je suis contente de trouver un billet sur ce livre que j'ai mis dans ma liste de lectures à prévoir
    l'an dernier j'ai lu une bio de Darwin excellente et j'avais vu dans la bibliographie cette autobiographie, j'ai vu par ailleurs le film tiré de la crise traversée par Darwin avant la publication de l'origine des espèces
    je n'avais pas remarqué qu'on pouvait le trouver en poche c'est super
    un honnête et grand homme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de t'avoir fait ce plaisir ! Quant à moi j'attaquerais bien à présent la biographie dont tu parles.

      Supprimer
  2. Annie, very nice review! I studied Darwin/Darwinism briefly in school, and this book could continue my education. He does sound humble and honest. Thank you for presenting this.

    RépondreSupprimer
  3. Thank you Annie! I want to read this book -- I've put it on my list. An honest man as well as being a brilliant one -- this sounds well worth reading.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I'm sure you'll be pleased to read it. Have a good day, Sallie !

      Supprimer
  4. Je suis heureux de découvrir ce blog intéressant et agréable. Je l'ajoute à ma liste récente, en espérant que nous pourrons partager nos idées de lecture.
    J'espère aussi que nous partagerons nos impressions de récents adeptes de liseuses numériques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai également été heureuse de découvrir le votre. Bonnes lectures, numériques ou pas !

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas cette autobiographie. Je m'intéresse peu à la science, mais c'est tout autre chose me semble-t'il, je le note, et je sens que j'aurai l'occasion de voir un billet chez Dominique un de ces jours.

    RépondreSupprimer
  6. Cela m'intéresserait beaucoup également, sur le plan philosophique également car il y a une pensée darwinienne qui a bouleversé toutes les conceptions que l'on pouvait avoir sur l'homme. C'est pourquoi d'ailleurs les réactions furent si virulentes.

    RépondreSupprimer
  7. Tu verras, c'est un livre très intéressant. J'ai particulièrement aimé la passion qu'il a portée à tout ce qu'il a entrepris, même si cela l'a obligé à faire des choix et à en laisser quelques unes de côté.

    RépondreSupprimer