vendredi 18 novembre 2011

LA MAISON AUX SEPT PIGNONS 2/2






"Dans une de nos villes de la Nouvelle-Angleterre, le long d'une petite rue, se dresse une maison de bois, toute délabrée, coiffée de sept pignons pointus tournés vers différents points de l'horizon, disposés tout autour d'une énorme cheminée."






" Tant d'aspects divers de l'expérience humaine s'y étaient manifestés -tant de douleur, de bonheur aussi, parfois- que les poutres en étaient saturées comme un coeur humain. La maison n'était plus qu'un immense coeur, vivant de sa vie propre, plein de riches et de sombres souvenirs."






"L'enclos, jadis très vaste, était maintenant confiné dans un tout petit espace par de hautes barrières de bois et les dépendances des maisons de la rue voisine."





"Il y avait aussi quelques plants anciens de fleurs vivaces datant d' il y a bien longtemps qui, s'ils n'étaient guère florissants, montraient qu'ils avaient été dégagés des mauvaises herbes comme si quelqu'un, par amour ou par curiosité, avait souhaité les amener au degré de perfection dont ils étaient capables."

7 commentaires:

  1. Il y a ainsi des lieux qui vont à la littérature comme la littérature va à eux, dans cette autre réalité créée par l'écriture.

    RépondreSupprimer
  2. You've seen parts of the US, I've never visited!

    RépondreSupprimer
  3. Charmante maison, jardin comme je les aime....on s'y installerait bien volontiers !

    RépondreSupprimer
  4. un lieu superbe où l'on a envie de s'attarder un livre en main

    RépondreSupprimer
  5. This is a wonderful post Annie! I hope we someday get to visit these great literary homes -- you really had a great trip; thank you for sharing these pictures. They are perfect for the quotes.

    RépondreSupprimer