vendredi 1 juillet 2011

ADIEU A UNE REINE !

Source : booknode.com
C'est peut-être, Monsieur DESROCHES, son père, qu'il faudrait d'abord remercier, lui qui 
"bien que je fusse une fille... m'a encouragée dans cette voie".
           Cette voie, l'EGYPTOLOGIE bien sûr !

Christiane DESROCHES- NOBLECOURT (in engl.), née à Paris le 17 novembre 1913 et qui vient de mourir le 23 juin dernier, en a été le reine incontestable.

- Petite-fille de neuf ans passionnée par la découverte de la tombe  de TOUTANKHAMON,
- titulaire de deux doctorats "sur l'habitat égyptien et sur la grammaire de la langue pharaonique",
- première femme pensionnaire à 25 ans de la prestigieuse Ecole du Caire,
- résistante,
- première femme Conservateur du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre,
- auteur d'une trentaine de livres,
- organisatrice en 1967 de l'exposition Toutankhamon au Louvre puis de l'exposition Ramsès II....

nul doute que tous les pharaons d'Egypte auront accueilli avec reconnaissance et respect celle qui fut l'instigatrice et l'ardente ouvrière du sauvetage des temples de Nubie, qui sut obtenir du président Nasser, en pleine crise de Suez,  la préservation de l'Institut Français d'Archéologie Orientale (IFAO) et de sa bibliothèque riche de plus de 80.000 ouvrages.

Tous ceux de ma génération je pense se souvienne de la construction du barrage d'Assouan, qui devait engloutir sous les eaux du Nil, la Nubie et ses trésors !
Les images des temples découpés en morceaux et hissés à plus de 65 m de leur site d'origine, les discours d'André Malraux, doivent être encore dans beaucoup de mémoires !



Crédit photos : AFP
Comme l'est, le masque de Toutankhamon, exposé au Louvre au milieu de la foule, que ma mère, est allée admirer pendant que je passais le bac !



Si vous ne l'avez pas encore fait, je ne saurais trop vous encourager à lire un ou plusieurs de ses livres.
Si sa vie, qu'elle raconte avec la verve qui la caractérisait vous intéresse, ne manquez pas "La grande Nubiade", éditée en livre de poche.

Si vous voulez découvrir ses travaux, plongez dans ses ouvrages qui se lisent comme des romans.
Pour ma part je garde un excellent souvenir de "La Reine mystérieuse Hatshepsout", paru également en poche en 2003.

La description de la frise de l'expédition au pays de Pount est un grand moment d'archéologie et de poésie.


Merci pour tout, Madame !

2 commentaires:

  1. We went to see the King Tut exhibit when it toured the US (years ago now) and it was wonderful. I hadn't heard of this lady or the book. Very interesting.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, elle était une grande dame. Une des pionnières qui ont prouvé que les femmes pouvaient tout faire.

    RépondreSupprimer