vendredi 17 novembre 2017

TROIS MERVEILLES : L'EGLISE DE SAINT-NECTAIRE


Si l'on veut rejoindre Saint-Nectaire en partant d'Orcival, mieux vaut avoir une confiance sans faille en son GPS.
On monte, on descend, on tourne à droite ou à gauche, on quitte une petite route, pour une route encore plus petite.
 Et puis on arrive en crête, une de plus et l'on aperçoit, en bas, un peu embrumée (ce qui n'est pas le cas sur ce cliché !),  l'église de Saint-Nectaire, sur son promontoire.


Source : Wikipedia


Construite également au XIIe siècle, par les moines de la Chaise-Dieu, elle apparaît tout de suite comme plus petite et plus colorée  qu'Orcival.
Un narthex, une nef à quatre travées dont on aperçoit la structure dès l'extérieur, un transept doté d'une chapelle à chaque bras, un beau choeur autour duquel  s'ouvrent trois autres chapelles.





Ici tout est clair et la couleur est présente.




Les superbes chapiteaux sont pour un grand nombre historiés.


La flagellation


Ils nous parlent de la Passion, de la Résurrection, de la Transfiguration, de l'Apocalypse, du Jugement Dernier mais aussi de la vie de Saint-Nectaire, le Saint Patron.


Vie de Saint-Nectaire. Le passage du Tibre.
Source: sancy.com


Dans le bras gauche du transept, on peut découvrir le très beau buste reliquaire de Saint-Baudime, l'un de ses compagnons.


Source : El Mundo


Malheureusement, comme vous pouvez le constater, au fil des siècles, la cupidité l'a emporté sur la piété, puisque toutes les pierres précieuses, qui l'ornaient, ont été volées...

Je n'ai hélas, pas eu le réflexe de photographier, les magnifiques compositions d'automne qui ornaient le pied de l'autel : potirons, bottes de blé, fleurs de saison.

Ici, après le mystère d'Orcival, c'est la vie dans toute sa beauté qui l'emportait.

4 commentaires:

  1. en lisant ton billet j'ai pensé au polar que je viens de finir et qui se passe dans un monastère avec des moines spécialistes du chant grégorien ! tout à fait dans le ton de ton billet
    je ferai une chronique très bientôt

    RépondreSupprimer
  2. J'attends ton billet avec impatience, Dominique ! Je me demande si ce ne serait pas le dernier livre de Louise Penny, que mon mari a lu et me conseille... A suivre donc. Très bon dimanche à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Cela a l'air d'être un bel endroit.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, très beau et l'environnement est superbe aussi.

    RépondreSupprimer