mercredi 3 avril 2013

LE PROCES DES ETOILES


Récit de la prestigieuse expédition 
de trois savants français en Amérique du Sud 
et des aventures qui s'en suivirent (1735-1771)




Auteure : Florence TRYSTRAM
Editions : Payot et Rivages -Petite Bibliothèque Payot n°136- 330 pages

Nous en sommes en mai 1735.
Le "Portefaix", une flûte de la flotte royale, vient de quitter le port de La Rochelle pour les Antilles, avec ses hôtes habituels, soldats et commerçants, auxquels se sont ajoutés trois membres de l'Académie  royale des Sciences de Paris :  les mathématiciens Louis Godin et Pierre Bouguer -qui est aussi astronome- et le géographe Charles de La Condamine.

Ils sont accompagnés par un jeune médecin naturaliste Joseph de Jussieu et un chirurgien, Sénéguier, ainsi que par un aide-géographe du nom de Couplet,  un horloger, Hugot, bien utile pour régler et entretenir leur précieux et fragile matériel, un ingénieur, Verguier, enfin par un dessinateur Morainville et Godin des Odonnais, dont le principal talent est d'être  le neveu de l'oncle illustre dont il porte le nom et qui dirige l'expédition. 
Quatorze domestiques les suivent, ainsi qu'une "montagne de bagages" et "d'équipements d'optique", qui doivent leur permettre de faire face à toutes les situations et de mener à bien leur mission durant les trois années que celle-ci est censée durer.

Car les Antilles, ne sont pour eux qu'une étape. Leur but c'est "le Pérou", qui comprend d'ailleurs aussi notre actuel Equateur. 
Quant à l'objectif de leur leur mission, il est clair, tout au moins pour eux :

"Déterminer un arc de méridien et à  en mesurer la longueur et l'amplitude,..., afin de comparer ses chiffres avec ceux que l'on connaît déjà au niveau de la France, et ceux que leur collègue Maupertuis doit aller chercher à la hauteur du cercle polaire ". 

Ainsi pourra-t-on enfin trancher la question qui passionne depuis des années, tous les savants d'Europe : 
La Terre est-elle aplatie ou allongée aux deux pôles ?

Commencée dans l'enthousiasme, l'expédition va très rapidement se transformer en une longue suite de déboires au milieu desquels ils devront naviguer.
Ils sont partis sans se connaître et presque immédiatement les caractères vont se frotter, parfois jusqu'à la rupture.
Ils pensaient être accueillis à bras ouverts par les représentants de la couronne d'Espagne, mais c'est au contraire une hostilité à peine voilée qui les attend.
Ils pensaient "Nouveau Monde", sans avoir bien compris que le climat était rude, l'altitude contraignante, les tremblements de terre fréquents, les insectes venimeux, la végétation inconnue et parfois dangereuse.
Ils avaient l'habitude d'être servis, mais ne connaissaient rien aux rapports de quasi esclavage entre colons et indiens.
Ils avaient l'assurance d'être financés, mais les malversations des uns, l'incertitude et la longueur des courriers -au moins un an et demi pour obtenir une réponse !-, les aléas des relations diplomatiques, allaient les laisser souvent sans ressources et parfois sans moyen de retour.

Tout compte fait ce n'est pas trois ans, que va durer leur expédition, mais neuf, tout au moins pour les deux plus chanceux.
Pour certains ce sera seize ans, quand ce n'est pas trente-six, voire trente-huit ans pour le dernier !
Encore ceux qui reverront l'Europe devront-ils s'estimer heureux, car tous ne reviendront pas.

Florence Trystam, qui est historienne des Sciences, a écrit ce récit après avoir terminé sa thèse, incapable qu'elle était de "penser à autre chose".
Il lui fallait "redonner vie" à ces "fantômes" qu'elle avait croisés, et qui, on doit le reconnaître, auraient pu faire de merveilleux personnages de fiction, s'ils n'avaient pas vécu, au plus profond de leur chair, ces évènements totalement romanesques.
Rien ne manque : aventures, trahisons, accidents, maladies, coups de foudre, coups d'épée, avec en prime, les grandeurs et difficultés de la recherche, ses déceptions, ses succès, le terrain et l'étude.

Un très beau livre donc, qui fait trouver un peu palots notre monde, sa technologie et nos actuelles aventures...

Merci, Nicole, de me l'avoir fait découvrir ! 

12 commentaires:

  1. ah oui alors, je vais le lire ce livre
    Ce sont des noms que j'ai déjà croisé et qui m'attirent
    j'ai lu un petit livre sur la femme de Godin des Odonnais que je te conseille tu trouveras le billet ici

    http://asautsetagambades.hautetfort.com/archive/2009/05/01/la-naufragee-des-amazones.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette référence, Dominique, que je vais consulter. Le destin de cette femme est vraiment dramatique, alors que beaucoup d'autres avaient suivi le même chemin sans problèmes.
      Bonne lecture de ce livre.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Yes, they were and Ilike to read their adventures.

      Supprimer
  3. This sounds like a wonderful book. The explorers were indeed very brave.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. It's a very interesting book full of adventures.

      Supprimer
  4. J'ai lu parfois des récits de cette sorte, et quand c'est bien écrit cela vous emporte totalement mais vous fait réfléchir aussi car derrière l'aventure scientifique il y a surtout l'humain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le cas pour celui-ci, donc si tu as un peu de temps n'hésite pas à le lire !

      Supprimer
  5. J'adore le titre de ce blog! Cela aurait aussi pu être le mien! Je passe en effet ma vie à lire, depuis mon plus jeune âge... En fait, mes souvenirs de jeunesse, ce sont ceux passés dans ma chambre avec un bon livre, à la bibliothèque ou dans une librairie... Pour tout dire, j'ai toujours lu au minimum une vingtaine de livres par mois et maintenant, je me retrouve avec une bibliothèque de 7 ou 8000 livres! Quel bonheur! Et puis, quelle joie d'avoir autant de temps à consacrer à cette passion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien le titre de mon blog même s'il est peut-être un peu excessif par rapport à mes capacités de lecture !
      Mais les livres sont des compagnons fidèles que j'aime à retrouver depuis toujours.

      Supprimer
  6. Ca doit être très intéressant à lire. Je trouve passionnant ce sujet des explorateurs du XVIII° qui sont partis ainsi à l'aventure : quel courage, quelle envie d'apprendre ! Merci. Je note les références du livre.

    RépondreSupprimer
  7. Voici une autre belle référence : http://uneviealire.blogspot.fr/2012/05/voyage-dun-naturaliste-autour-du-monde.html

    RépondreSupprimer