mardi 20 décembre 2011

LA JEUNE-FILLE ET LE SERPENT MÂÂGENIN



Histoire de l 'Île des Pins (Nouvelle-Calédonie)
adaptée d'une histoire de tradition orale nââ kwënyii
Texte raconté par Sophie KOICE 
Illustrations : Catherine BAYLE
Adaptation du texte : Isabelle LEBLIC
Editions : La société des Océanistes- 2011-
32 pages


Pour terminer l'année 2011 et à quelques jours de Noël, j'ai choisi de vous parler d'un livre pour enfants.
Pas de sapins tout scintillants, ici, ni d'oursons courant dans la neige, pas de feux de cheminée non plus ni de dindes rôtissant dans le four, mais une  petite-fille dans  une île  lointaine et l'histoire de la création d'une famille, ou plutôt d'un clan les  Koicé Kokué.

En Nouvelle-Calédonie comme ailleurs, rien ne donne plus envie à un enfant de désobéir qu'une interdiction. La petite-fille de l'histoire n'échappe pas à la règle. Il ne faut pas descendre dans la baie d'ORO ? C'est ce qu'elle fait aussitôt et comme, partout, une fois la désobéissance accomplie... la punition suit et ici  dure. Heureusement, il y a toujours moyen d'échapper à un sort jeté, la bête ici aussi devient prince et de nombreux enfants suivront : les Koicé Kokué.

Retranscrit et illustré pour un petit garçon d'origine kanak  et tous les autres enfants kanak avec lui, cette histoire peut parler également à ceux qui ignorent tout de la Nouvelle-Calédonie : parce que le serpent Mâagenin intrigue et fait peur, parce que sa métamorphose soulage, parce que la fin de l'histoire ouvre sur l'avenir.

J'ai aimé la maquette de ce petit livre : les grandes illustrations  en pleine-page ( de beaux collages simples et évocateurs) font face au texte imprimé dans la couleur dominante de celles-ci, créant ainsi une suite d'atmosphères, dans lesquelles on entre avec crainte ou plaisir.

Ce premier ouvrage de la collection "Petites histoires d'Océanie"  est donc à saluer à plus d'un titre, puisqu'il peut faire découvrir à tous ceux que l'Ailleurs intéresse, une des multiples et pourtant si semblables manières que les hommes et les femmes ont trouvées pour répondre au mystère de leur origine.

Les plus grands liront avec intérêt la courte postface : "La société kanak de Nouvelle-Calédonie en quelques mots..."
Ils y apprendront plus sur le serpent Mââgenin  et les esprits ancestraux, mais également sur les lieux sacrés ou interdits qu'il faut respecter, comme tous les autres domaines privilégiés par les esprits : forêts profondes, brousse, nuit....
Des pistes bibliographiques sont données en conclusion à ceux qui voudront élargir leurs connaissances

3 commentaires:

  1. Je regrette souvent que lesalbums soient réservés aux enfants car j'en lis souvent de tès beaux avec une prédilection pour François Place.

    RépondreSupprimer
  2. je note précieusement car avec mes 5 petits enfants je suis toujours à l'affut
    Merci à toi si tu peux me donner le titre du livre de Lytta Bassett j'ai cherché mais elle a beaucoup écrit !

    RépondreSupprimer
  3. This is the time of year to think of children (no matter how old you are) and this reminds me a great deal of a book a certain great-grandson owns and loves!! Thank you Annie again.

    RépondreSupprimer