mercredi 16 mars 2011

LES DRÔLES DE MOT DU MERCREDI


Je voulais aujourd'hui proposer trois "drôles de mots", découverts dans le livre de Michel Pastoureau
"Le cochon, histoire d'un cousin mal aimé", lorsque je me suis (bêtement, c'est le moment de le dire) posé la question :
"Mais quelle est la différence entre un cochon et un porc ?"
Je ne pensais pas  alors qu'il était aussi difficile de trouver une réponse !

L'origine de ces deux mots d'abord, ne nous apprend pas grand-chose, cochon étant d'origine inconnue et porc, venant du latin porcus.

La consultation des dictionnaires ne s'avère guère plus éclairante et aurait même plutôt tendance  à ajouter de la confusion :
"Le nouveau Petit Robert de la langue française 2007" définit le cochon comme un "mammifère de l'ordre des artiodactyles" et le porc, de manière plus précise, comme un "mammifère ongulé omnivore (artiodactyles) au corps épais, dont la tête est terminée par un groin, qui est domestiqué et élevé pour sa chair".
Le dictionnaire Larousse est  un plus clair  en ce qui concerne le porc : C'est "un mammifère (suidé) domestique, très répandu dans le monde, élevé pour sa chair. C'est aussi le nom donné  "la chair de cet animal." Par contre la définition de cochon apparaît curieusement succincte : "synonyme du porc".

Un organisme professionnel, oppose le mot cochon "l'animal de façon générale" au terme porc qui "sert avant tout à désigner la viande".


Mais dans la pratique ce n'est pas si simple !
Alors que nous pouvons dire à un petit enfant en parlant de sa tirelire : "Va chercher ton petit cochon, pour que j'y mette une pièce dedans", il ne nous viendrait pas à l'idée de déclarer : "Va chercher ton petit porc". 
De même nous lui lisons l'histoire des "Trois petits cochons", jamais des "Trois petits porcs". 
Par contre si le même enfant revient couvert de boue et que nous sommes en colère, nous pourrons lui dire presque indifféremment : "Quel cochon (ou quel porc) tu fais!". 
Enfin si nous nous régalons d'un rôti ou de côtelettes de porc (jamais "de cochon"), nous apprécions (éventuellement !) aussi les oreilles ou les pieds "de cochon " (et non "de porc"), sans parler du cochon de lait !


Pour terminer sur une note plus constructive, voici quelques définitions complémentaires  et techniques, ce qui fait parfois du bien :

un verrasson : un jeune mâle, non mature sexuellement et destiné à la reproduction.
Un verrat : l'animal reproducteur mâle.
Une cochette : un jeune animal femelle, non mâture sexuellement, destinée à la reproduction et qui n'a  pas encore eu de petits.
Une truie :  l'animal reproducteur femelle, ayant eu des porcelets.
Une coche : une truie reproductrice, en fin de carrière de reproduction et qui est destinée à être abattue.
Un porcelet : un très jeune porc de quelques semaines destiné à produire de la viande.



A midi,  j'ai cuisiné du poisson !

3 commentaires:

  1. Here in the US, pork generally means the meat and pig means the animal. However, in the South, pig is sometimes used to mean the meat, so I can see where it's confusing.

    RépondreSupprimer
  2. I don't eat pork because I think pigs are too cute (I know, I'd never make it in the south). Interesting post, in both French and English.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce post! J'imagine que la différence est plus marquée en anglais que en français, mais je ne savais pas exactement comment.

    RépondreSupprimer