vendredi 18 mars 2011

KARITAS, SANS TITRE... suite

En relisant, mon précédent billet, je me suis aperçue que je n'avais pas dit un mot du thème, qui aurait pu être central, mais qui en fait m'a semblé comme noyé,  dans "Karitas, sans titre" : Les femmes et la création artistique.
Pourtant j'avais soigneusement noté une phrase du livre, très belle et  qui me semble très éclairante :

"Elle regarda ses mains qui avaient autrefois lavé toutes ces énormes lessives à Akureyri, puis le pinceau qui reposait dans ces mêmes mains et elle réalisa soudain que les cordes à linge accaparaient tout son esprit, mais pas l'art. Jamais une chose pareille ne serait arrivée aux vieux maîtres"

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire